patrick jouhaud formateur ostéopathie

PORTRAIT DE Patrick Jouhaud

Dites-nous en un peu plus sur vous !

De ma formation en ostéopathie, trois grands noms émergent et incarnent la justesse de l’enseignement, la passion du métier et l’audace du chercheur. Il s’agit de Nicette Sergueef, auteure franco-américaine de nombreux ouvrages faisant référence, notamment en ostéopathie pédiatrique ; de Pierre Tricot, l’un des maîtres de l’ostéopathie française, qui a développé l’approche tissulaire et une pédagogie puissante ; et de l’Américain James Jealous (décédé en février 2021), fondateur de l’approche biodynamique. Ils ont su éveiller en moi l’envie de transmettre sans imposer un savoir et celle de chercher librement. J’ai vécu par la suite, quantité d’expériences qui m’ont permis d’imaginer une autre approche de l’ostéopathie, une autre manière de comprendre comment le vécu de la personne touche son corps. C’est ainsi qu’a émergé progressivement une nouvelle technique ouvrant vers une pratique libérée des routines.


Quel regard portez-vous sur l’ostéopathie aujourd’hui ?

 

« L’ostéopathie fonctionnelle décrite par A.T. Still, a aujourd’hui la possibilité de prendre toute sa dimension si l’on fait confiance à nos qualités de cliniciens et de chercheurs.« 

L’ostéopathie d’aujourd’hui devient mécanique et se contente d’être un traitement symptomatique de la douleur. Je suis profondément persuadé que l’ostéopathie est une médecine de soignant avec l’objectif de guérir et d’ouvrir à la santé. La notion de santé est globale pour moi et englobe ses aspects physiques, psychiques et spirituels. Mon expérience de soins en cabinet ainsi que de traitements en missions humanitaire, ont révélé la puissance diagnostique et thérapeutique du toucher. L’ostéopathie fonctionnelle décrite par A.T. Still, a aujourd’hui la possibilité de prendre toute sa dimension si l’on fait confiance à nos qualités de cliniciens et de chercheurs.

Quels sont les ostéopathes ou autres personnages qui vont ont inspirés tout au long de votre carrière ? 

– Nicette Sergueef
– Pierre Tricot
– James Jealous
– Et les lectures de R. Becker, A.T. Still , …

À quel moment avez-vous ressenti le besoin de transmettre ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ?

Je suis enseignant depuis 20 ans ; c’est une chance extraordinaire, une remise en cause permanente, et l’excitation de marcher sur les traces des anciens.
 

Quelle(s) formation(s) animez-vous  ?

MasterClass Embryosteo©
– DVO1 : introduction à l’embryologie en ostéopathie
– DVO2 : le neutre et l’attention créateurs de l’intuition
– DVO3 : le rythme lent et l’intention
– DVO4 : l’observateur
– DVO+ : le sphénoïde dans tous ses états

Pourquoi avez-vous créé cette ou ces formation(s) ?

Cette formation est purement fonctionnelle car elle s’adresse à l’eau et aux informations que ce tissu capte, stocke et restitue. Son importance en terme pondéral, sa prédominance en terme moléculaire et l’interface réalisé entre la matière et le vide quantique m’ont fait comprendre que l’embryon, lui-même quasiment 100% hydrique, détient le secret de la puissance vitale.

 

Quels nouveaux outils vos futurs stagiaires auront en leur possession après avoir réalisé votre formation ?

Un toucher plus grand et plus conscient
 

Le mot de la fin ?

Offrez-vous ce toucher qui fera de vous un guérisseur / une guérisseuse !
 
 
 
 

Suivez-nous sur les réseaux !

Commentaires

  • Pas d'avis pour le moment.
  • Ajouter un commentaire