Clément DE BRUGADA

PORTRAIT DE Clément DE BRUGADA

Dites-nous en un peu plus sur vous !

Je me présente, depuis mon plus jeune âge je suis passionné de sport. Je pratique le judo depuis plus de 24 ans. Cette pratique en compétition m’a amené à avoir de nombreux bobos et par conséquent à consulter des ostéopathes ! J’ai très vite compris que ce métier était fait pour moi ! Aider, soulager, grâce à un savoir-faire et grâce à mes mains ! Quoi de mieux ? J’ai donc été diplômé d’ostéopathie en 2015. En parallèle de mon installation je me suis inscrit à l’université STAPS de Reims pour effectuer un master 1 puis 2 en « ergonomie et ingénierie de la performance ». J’ai eu l’honneur de participer et d’organiser plusieurs voyages ostéo-humanitaires à travers le monde. L’envie de partage est un réel moteur pour moi. Grâce à tout cela je travaille aujourd’hui en ostéopathie et en préparation physique avec de nombreux athlètes de haut-niveau, dont certains sont médaillés mondiaux voire olympiques ! J’ai aussi la chance d’être enseignant à l’Institut Supérieur d’Ostéopathie Paris ainsi qu’à l’université Paris XII en STAPS. Mes voyages m’ont permis de rencontrer du monde, du coup, je pars bientôt au Sénégal, former les kinés sénégalais en thérapie manuelle. Aimant l’adrénaline et ayant envie d’aider mon prochain, je suis sapeur-pompier volontaire depuis 2013.


Quel regard portez-vous sur l’ostéopathie aujourd’hui ?

 

« L’évolution des connaissances, des outils, de la société nous oblige à une perpétuelle remise en question dans nos pratiques !« 

Nous avons un fabuleux métier, c’est certain. L’évolution des connaissances, des outils, de la société nous oblige à une perpétuelle remise en question dans nos pratiques !
La recherche, cette envie d’évoluer et de se former ne peuvent que nous faire du bien et nous tirer vers le haut ! Et peut-être permettre à mieux vivre de notre métier … 

Quels sont les ostéopathes ou autres personnages qui vont ont inspirés tout au long de votre carrière ? 

Je me nourris de toutes les rencontres que je fais au quotidien. Nous avons à apprendre de chacun. Je pense forcément plus particulièrement à ma famille ainsi qu’à mes professeurs du club de SucyJudo qui m’ont donné le gout de l’altruisme et qui m’ont appris que l’entraide était primordiale dans notre société. J’ai eu la chance de suivre les enseignements de plusieurs ostéopathes passionnants et passionnés lors de mes études à l’ISOP. Ils m’ont convaincu et donné envie de bien faire mon travail. Une pensée toute particulière pour Dominique Prin-Conti, ostéopathe et docteur en biomécanique, qui est un exemple d’investissement et de courage au service de l’ostéopathie.

À quel moment avez-vous ressenti le besoin de transmettre ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ?

Je ne supporte pas l’idée de vouloir garder les choses pour moi. Je veux partager, transmettre ce que j’ai appris, je veux apprendre des autres ! Et cela depuis bien longtemps, j’ai été élevé avec cette idée.

‘Quelle(s) formation(s) animez-vous  ?

J’interviens dans une formation sur l’ostéopathie et l’optimisation de la performance sportive : « Accompagnement des sportifs de tous niveaux en réathlétisation et préparation physique ». Nous sommes trois à intervenir : 
  • Stephen Roulin :

– Préparateur physique
– M2 intervention sur les compétences sportives et entrainement du sportif de haut-niveau
– Professeur de judo
– Ancien préparateur physique des équipes de France de judo.

  • Céline Lebrun (ou un/une autre champion(ne)) :
    – Vice-championne olympique de judo – 6 fois médaillée aux championnats du Monde (dont 2 titres)
    – 10 fois médaillée aux championnats d’Europe (dont 6 titres),
    – Entraîneur haut-niveau de judo.
 

Photo de Céline LEBRUN – Vice championne olympique de Judo et intervenante chez Optim’Osteo

Pourquoi avez-vous créé cette ou ces formation(s) ?

Avec mes collègues nous sommes partis du constat que beaucoup d’ostéopathes travaillent dans des clubs sportifs, en salle de sport, reçoivent des sportifs en cabinet. Nous savons que tous ces patients sont demandeurs de nombreux conseils vis-à-vis de leur pratique sportive. Malheureusement nous ne sommes pas assez formés au monde du sport. Pour conseiller au mieux nos patients, nous devrions être formés à l’analyse de la performance sportive. Pour cela il faut avoir de solides bases en physiologie et psychologie du sportif et avoir de solides bases en préparation physique afin d’être de bon conseil. En club sportif l’ostéopathe est souvent « couteau suisse » : maîtriser le langage, maîtriser les codes, pouvoir participer à la mise en place d’exercices et avoir un regard complet sur le sportif permettra à l’ostéopathe d’évoluer de manière optimale dans ce milieu !
 

Photo d’une session de formation d’Optim’Osteo en Janvier 2019

 

Quels nouveaux outils vos futurs stagiaires auront en leur possession après avoir réalisé votre formation ?

À l’issue de la formation, les stagiaires sont capables de :
– Mettre en place un programme de réathlétisation,
– Participer à la mise en place d’exercices de préparation physique,
– Connaître les bons placements en salle de sport,
– Savoir utiliser les outils simples et modernes au service de la performance,
– Suivre et accompagner un sportif dans sa pratique selon ses objectifs,
– Comprendre les spécificités selon le public et l’univers particulier du monde du haut-niveau.
 

Le mot de la fin ?

Un grand merci à vous, nous espérons vite vous croiser 😉
 

Suivez-nous sur les réseaux !

Commentaires

mood_bad
  • Pas d'avis pour le moment.
  • Ajouter un commentaire