bernard-ferru-osteopathe-formateur

PORTRAIT DE BERNARD FERRU

Dites-nous en un peu plus sur vous !

Kinésithérapeute D.E. en 1979, Acupuncteur en 1983, Ostéopathe en 1992, Formateur postgradé en ostéopathie en 2007

Quel regard portez-vous sur l’ostéopathie aujourd’hui ?

 

« l’ostéopathie est aujourd’hui dans une phase restrictive depuis les décrets. »

Après une évolution multidirectionnelle très ouverte sur des approches ostéopathiques enrichissante dans les années 1990, l’ostéopathie est aujourd’hui dans une phase restrictive depuis les décrets d’application et le contrôle des écoles par le ministère. Nous nous éloignons beaucoup du « Keep it pur » d’A.T. Still.

Quels sont les ostéopathes ou autres personnages qui vont ont inspirés tout au long de votre carrière ? 

Les enseignants Français et Belges d’IWGS lors de ma formation initiale. Pierre Tricot, Robert Rousse entre autres…

À quel moment avez-vous ressenti le besoin de transmettre ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ?

Lorsque j’ai pris conscience que dans la vie d’un ostéopathe il y avait trois périodes : 

  • La première est celle de l’acquisition pendant les études
  • La seconde est celle du développement lors de la pratique professionnelle et du suivi de formations post-graduées.
  • La troisième est celle de la transmission qui me semble obligatoire pour que l’ostéopathie continue à s’enrichir. Je suis arrivé à la troisième quand j’ai pris conscience que ma pratique ne correspondait plus à l’enseignement de base et à aucune autre des formations post-graduées. Le besoin de transmettre m’a paru une simple évidence pour que mon développement et mon expérience puisse servir à d’autres professionnels… sans rétention.

 

Quelle(s) formation(s) animez-vous  ?

  •  Ostéopathie, Grossesse, Accouchement et Post partum.
  •  Ostéopathie et Fertilité
  •  Ostéopathie, Approche holistique et Chaînes de Dysfonctions

Ma collègue Eugénie BONTEMPS Ostéopathe D.O. Formatrice enregistrée.

Pourquoi avez-vous créé cette ou ces formation(s) ?

Pour plusieurs raisons :

  • Insuffisance pédagogiques sur les sujets de mes formations dans les cursus des collèges ostéopathiques.
  • Carence importante dans l’approche holistique des patients, qualité première de la médecine ostéopathie.
  • Volonté de transmettre des outils diagnostiques et techniques simples, fiables et reproductibles, pour aider les ostéopathes à analyser, comprendre et traiter leurs patients.

 

Quels nouveaux outils vos futurs stagiaires auront en leur possession après avoir réalisé votre formation ?

« Le tout applicable en cabinet dès la fin de la formation permettant un enrichissement de la boîte à outils de l’ostéopathe.« 

Des tests essentiels, principalement mécaniques, car ceux-ci sont fiables et reproductibles. Ils permettent de voir, de la manière la plus objective possible, les dysfonctions majeures et les déséquilibres de la globalité des patients. Des techniques et leurs mises en application en suivant un protocole vasculaire global répondant à la « règle de l’artère ». Le tout applicable en cabinet dès la fin de la formation permettant un enrichissement de la boîte à outils de l’ostéopathe. Tout ce qui est présenté permet d’analyser, de comprendre, de traiter et d’expliquer le rapport entre les symptômes et les dysfonctions génératrices.

 

Le mot de la fin ?

Les 3 qualités premières d’un ostéopathes doivent être :

  •  Globalité
  •  Humilité
  •  Bienveillance

Suivez-nous sur les réseaux !

Commentaires

mood_bad
  • Pas d'avis pour le moment.
  • Ajouter un commentaire


    LE SAVIEZ VOUS ?

    POSTGRADOSTEO est une plateforme collaborative 

    qui ne vit que grâce à vos dons 

    43091